Nonante-trois ans après sa création sous le nom de Journal de la Construction de la Suisse romande, le magazine romand Bâtir va cesser de paraître à la fin de 2019.

Une page se tourne pour les professionnels du bâtiment très attaché à cette publication presque centenaire. Une décision prise pour des raisons économiques, regrette sa rédactrice en chef Annie Admane dans le numéro de novembre-décembre du magazine. Un sentiment partagé par Georges Zünd, directeur général de la Fédération vaudoise des entrepreneurs, qui, dans la même édition du magazine, reconnaît qu’il a servi de trait d’union entre les entreprises et bon nombre d’associations professionnelles romandes dans le domaine du bâtiment. Il souligne que l’association doit s’adapter aux nouveaux défis de la branche et qu’elle est en train de définir une nouvelle façon de mettre en avant les thématiques des lobbys dans la construction. Mais même si aucune décision n'a encore été prise formellement, cet abandon du titre pourrait coïncider avec le lancement d’un nouveau magazine. L’actuel avait en effet une trop forte connotation vaudoise pour défendre les intérêts de l’ensemble de la Suisse romande